traduction automatique finance

La crise du Covid-19 vue par Lingua Custodia

Alors que la plupart des pays d’Europe commencent le processus de déconfinement, les premiers bilans sur ces deux derniers mois commencent à tomber. En tant que Fintech spécialisée dans le machine learning appliqué à la linguistique financière et en particulier à la traduction financière, Lingua Custodia a été idéalement placée pour observer l’impact de la crise du Covid 19 sur son écosystème et, plus spécifiquement, les institutions financières en Europe.

Acteur de l’univers numérique, nous étions en situation de continuer à délivrer nos services de traduction automatique sans interruption pendant la période de confinement. Nous avons constaté l’évolution exponentielle des volumes de traduction lors des derniers mois :

  • Février : 1,1 M de mots
  • Mars : 1,6 M de mots
  • Avril : 3,4 M de mots

Les institutions financières, par nature très internationales et aux équipes multilingues, ont eu à gérer une double communication de crise, une première du fait de l’impact « logistique » de la crise pour organiser le fonctionnement des équipes et rassurer leurs clients sur la continuité de leurs opérations et une seconde liée à son impact massif sur les marchés financiers et pour les investisseurs.

La traduction automatique est particulièrement adaptée à la communication de crise

La crise de 2008 a d’ailleurs été le catalyseur de l’idée de créer Lingua Custodia pour produire automatiquement en quelques minutes des traductions expertes dans le domaine financier.

Être proche de leurs clients est déterminant pour toutes les institutions financières qui vont jouer un rôle de premier ordre dans la reprise de l’économie. Le déconfinement leur pose aujourd’hui de nombreux défis logistiques liés à la sécurité des équipes et aux multiples changements et coûts générés par le nouveau paradigme dans lequel nous entrons.

Après avoir aidé notre industrie dans sa communication multilingue en début de crise, les équipes de Lingua Custodia sont à l’œuvre pour aider les acteurs financiers à réduire leurs coûts fixes liés aux aspects linguistiques et leur permettre de relever les multiples défis de l’après-Covid.


Olivier DebeugnyCEO

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Twitter
LinkedIn