« Communiquer et rassurer rapidement les clients et partenaires dans tous les pays » Frédéric Moioli

Frédéric Moioli a pris les rênes en septembre dernier de la nouvelle filiale Luxembourgeoise et du développement commercial international de Lingua Custodia. Trois nouvelles recrues sont venues depuis renforcer son équipe : Mona, Guillaume et Henry.

Comment Lingua Custodia est-t-elle née ?

L’idée a germé lors d’une période de crise (Subprimes 2007/2008) alors que son fondateur, l’actuel CEO Olivier Debeugny, était un professionnel de la gestion d’actifs : comment communiquer et rassurer ultra-rapidement les clients et partenaires simultanément dans tous les pays ?
Depuis la création, nous avons développé plus de 100 moteurs financiers dans 9 langues et notre Lab travaille sans relâche sur la recherche et développement de technologies de dernière génération et le lancement de nouveaux moteurs spécialisés. 

Un exemple concret démontrant les bénéfices de Verto ?

Malheureusement le sujet qui nous préoccupe toutes et tous, personnellement comme professionnellement : le covid-19 et la crise sur les marchés financiers. Verto est une plateforme web plug and play sécurisée, accessible 24h/24 et 7J/7 qui permet de traduire vos documents en quelques minutes. En cette période où l’information doit circuler efficacement et à fréquence très rapide, les institutions financières se tournent massivement vers nous pour traduire les communications à destination de leurs clients mais aussi de leurs collaborateurs.

Avantages et limites de l’Intelligence Artificielle ?

A mon arrivée chez Lingua Custodia, j’ai été littéralement bluffé par la qualité de nos moteurs de traduction automatique. Le Deep Learning est particulièrement performant dans un contexte linguistique très spécialisé. C’est le cas de notre univers financier. Nous sommes cependant très vigilants sur la pédagogie nécessaire auprès de nos clients. L’Intelligence Artificielle a trop souvent l’image d’une technologie « magique ». Or il ne s’agit que d’un puissant algorithme mathématique calculant des probabilités sur un très grand nombre de données. 

Un exemple concret : traduire en anglais « la bourse de paris » ou « la bourse de Paris »
Notre cerveau interprète le contexte d’une phrase. L’existence ou non d’une majuscule ne l’empêche pas d’en comprendre le sens.
L’algorithme de Deep Learning décode le contexte et le probabilise. Ainsi « paris » se traduit le plus souvent par « bets », et se traduit en anglais courant par « bets exchange ». Mais quand « Paris » est associé au mot « bourse », la probabilité pour nos moteurs de traduction spécialisés en finance que la bonne traduction soit « Paris Stock Exchange » devient supérieure à celle de « bets exchange ».

Quelle est la valeur ajoutée de Lingua Custodia ?

La combinaison de notre technologie Deep Learning de dernière génération et notre base de millions de données linguistiques financières. Nous aidons aussi les institutions financières à valoriser et optimiser leurs données linguistiques, un actif réel trop souvent oublié.
Nous sommes le seul acteur de traduction automatique 100 % spécialisé en Finance et les grandes institutions financières sont de plus en plus nombreuses à adopter notre solution Verto.

Contact : Frederic Moioli

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Twitter
LinkedIn